© stammer productions
© stammer productions
© stammer productions
© stammer productions
© stammer productions

We are the monsters

Colette Sadler (UK)

Tags
Production et diffusion de spectacles vivants
Danse
en diffusion

We are the Monsters est un spectacle de danse humoristique destiné aux enfants de 4 à 8 ans. Une multitude d’images, de sentiments et d’associations d’idées est mise en scène par des monstres. La performance repose sur cette richesse imaginaire, mais s’intéresse surtout au profil anarchique et au fort potentiel d’identification des monstres, qui incarnent à la fois la marginalité et le rejet.
Des figures monstrueuses prennent forme lorsque le corps humain est renversé sur la tête, tordu, déformé à l’aide d’autres membres, étiré dans tous les sens et disloqué. L’esthétique du scénario de We are the Monsters se distingue principalement par la simplicité de ses accessoires et de ses costumes, qui suggèrent le « fait maison » et la quotidienneté. Les monstres évoluent dans un cadre rempli de suspens, teinté d’originalité et d’étrangeté, de fascination et de familiarité. Quatre danseurs incarnent un groupe de monstres aussi soudés que sympathiques qui occupent un espace commun : un microcosme social qui fonctionne selon ses propres règles et dont la singularité se dévoile peu à peu au public.

A l’issue de la performance, les danseurs proposent un atelier aux spectateurs. L’objectif étant d’utiliser des mouvements, de la musique, des images et des accessoires pour étudier avec les enfants ce que le corps a de particulier et de monstrueux, mais aussi de faire des liens avec ce qu’ils viennent de voir tout au long du spectacle. De quoi stimuler leur imagination et leur créativité en matière de forme et de mouvement. Nous testons diverses façons d’incarner un monstre en travaillant notamment à l’aide du personnage de « Monopod », un monstre unijambiste qui sautille et se retourne sur le dos pour protéger son visage du soleil avec son pied. Sur fond musical et sonore, il s’agit d’encourager les enfants à se concentrer et à coordonner leurs mouvements pour tenter de relever des défis physiques. 



Participants

Concept, chorégraphie
Colette Sadler
Performance
Naama Iytel
Maxwell McCarthy
Assaf Hochman
Stuart Meyers
Costumes et lumière
Philine Rinnert
Lumières
Florian Bach
Musique
Steve Heather
Chargée de production
Frances McMillan
Diffusion
Catherine Launay
Production
stammer productions(UK)
Coproduction
Tanz Haus NRW / “New steps” take off junger Tanz
TWR Glasgow
Avec le soutien
Creative Scotland, Tramway familiy day 2012
Bournemouth Pavilion
Tanz Nacht Berlin 2012

Représentations

2019
Le Manège, Reims (FR)
2018
Tandem, Scène Nationale, Arras (FR)
Festival Spinrag, Kortrijk (BE)
Pôle Spectacle Vivant, Montargis (FR)
2017
Les Quinconces / L'Espal, Le Mans (FR)
Festival Tweetakt, Utrecht (NL)
Transgressions Dance Festival, Hull (UK)
Festival Latitudes contemporaines, Roubaix (FR)
Midsummer Festival, Château d'Hardelot, Condette (FR)
The Place, London (UK)
Tanzhaus nrw, Düsseldorf (DE)
Festival Theater in Bewegung, Jena (DE)
Centre Dramatique National, Normandie-Rouen (Fr)
2016
Ruhrfestspiele, Fringezelt, Recklinghausen (DE)
2015
South Bank Center (Blue Room), Londres (GB)

Extraits de presse

(…) Sadler has an interest in monstrous form and transformation and her work finds ways of creating imagined bodies and their means of moving. And boy has she achieved her aim in this brilliant piece of absurdist abandon! This is how children play. (…) Don’t let any children in your life miss this astonishing 35 minutes of undiluted madness!
(Edinburgh Guide)

Sadler shapes the playful possibilities of oddball combinations into a posse of bizarre beings (…) There’s a lot of personality, mischief and humour under the fur fabric. (Herald)

Vidéo

Vous trouvez Ici le trailer