© Jean-Pierre Estournet
© Jean-Pierre Estournet
© Jean-Pierre Estournet
© Jean-Pierre Estournet
© Jean-Pierre Estournet
© Jean-Pierre Estournet
© Jean-Pierre Estournet
© Jean-Pierre Estournet
© Jean-Pierre Estournet

Les Sonnets de Shakespeare

Ton und Kirschen Wandertheater (D)

Tags
Production et diffusion de spectacles vivants
Théâtre

A vingt ans à peine, William Shakespeare rencontrait déjà ses premiers succès en tant qu’auteur dramatique et poète. Tandis qu’il parcourait le pays en compagnie de diverses troupes de théâtre ambulant, l’auteur écrivit - bien qu’étant sans cesse interrompu par son travail et ses nombreux voyages - 154 sonnets. Ces sonnets sont probablement le reflet du journal intime de Shakespeare. Ils nous invitent à pénétrer dans la vie mystérieuse de l’auteur et à découvrir ainsi ses désirs les plus intimes, sa jalousie, sa passion, mais aussi son désespoir. L’écrivain tente surtout de comprendre lui-même la raison profonde de l’attirance pour un homme, une femme ou l’écriture en soi.

Notre troupe de théâtre internationale Ton und Kirschen a décidé de s’atteler aux SONNETS DE SHAKESPEARE pour raconter des histoires sous forme de poésies. Chaque sonnet met en scène un personnage humain dans une situation humaine. L’approche individuelle de chacun des sonnets a un effet positif sur la créativité de chaque comédien, enrichissant ainsi l’ensemble de la pièce. Toutes les compétences artistiques et artisanales de la troupe permettent de donner vie aux sonnets sous forme d’images, de spectacle, de musique, de jeu de marionnettes et de jeu masqué. Certains sonnets seront joués en langue originale.

Le thème autour duquel tournent les sonnets est le plus trivial et le plus ancien que connaisse la poésie, à savoir l’amour. Mais la façon dont Shakespeare l’aborde est encore incroyablement actuelle. Car l’auteur, conscient que notre existence n’est pas éternelle, écrit dans l’excès, contre la mortalité de la chair et pour l’immortalité des mots. (Christa Schuenke, traductrice en allemand des sonnets de Shakespeare).

Participants

Mise en scène
Margarete Biereye
David Johnston
Avec
Margarete Biereye
Polina Borissova
Regis Gergouin
Richard Henschel
David Johnston
Rob Wyn Jones
Nelson Leon
Daisy Watkiss
Scénographie et lumières
Daisy Watkiss
Construction
Regis Gergouin
Nelson Leon
Daisy Watkiss
Compositions
David Johnston
Steve Johnston
Diffusion
Catherine Launay
Production
Ton und Kirschen Wandertheater, Glindow 2015 (D)
Avec le soutien du
Ministère de la Science, de la Recherche et de la Culture du Land de Brandenbourg (D)
Office de la Culture du district de Potsdam – Mittelmark (D)

Représentations

2016
Lange Nacht der Freien Theater, T-Werk, Potsdam (D)
Multikulturelles Centrum, Templin (D)
Langerwisch (D)
Friedenfelde (D)
Theater am Rand, Zollbrücke, Oderaue (D)
ARTigKlassisch & La Notte, Das Festival der Kleinen Kostbarkeiten, Straden (AT)
Festival «Nous n'irons pas à Avignon», Gare au Théâtre, Vitry-sur-Seine (F)
Festival du Pont du Bonhomme, Lanester (F)
Les Veillées Populaires, Allonnes (F)
La grange du Haut Peu, Journet (F)
Festival La Belle rouge, Saint-Amant-Roche-Savine (F)
Prignitz Sommer, Burg Lenzen (D)
Prignitz Sommer, Putlitz (D)
Pfingstberg, Potsdam (D)
ufaFabrik, Berlin (D)
2015
Fabrik Potsdam, Potsdam (D)

Extraits de presse

Une promenade ludique, pleine d’humour d’une très grande et modeste compagnie internationale qui fascine le public assis sur la colline. (Le journal d'une accro, Édith Rappoport)

Qu’y a-t-il de mieux, en ces temps de guerre, que de parler d’amour ? C’est en tout cas le choix qu’a fait la troupe de théâtre itinérant « Ton und Kirschen » en mettant en scène divers sonnets de Shakespeare. Sur les planches, trois femmes et quatre hommes abordent, le temps d’une soirée, le plus humain et le plus universel de tous les thèmes, de manière poétique et directe, claire et nuancée, intime et distante à la fois. Le tout sous forme de courtes scènes, dont certaines ensorcèlent, d’autres dérangent ou sont simplement empreintes de mystères. La troupe a choisi une trentaine de poèmes parmi les 154 sonnets de Shakespeare pour en faire un kaléidoscope de passions humaines fascinant et chatoyant.
(Textur, Büro für Text und Kultur)

„What is your substance?“ (« De quelle substance êtes-vous donc fait ? ») : telle est la première question posée dans la pièce. La réponse se trouve dans les 36 sonnets qui, à l’instar d’un film à sketches, laissent entrevoir toute une palette d’émotions humaines engendrée par les vicissitudes de l'amour et leurs conséquences. Les protagonistes épris de nostalgie, d’orgueil et de jalousie sont aux prises avec un sentiment de perte et de rejet. Mais la pièce ne se noie pas pour autant dans un sérieux austère.
(Potsdamer Neueste Nachrichten, Kultur in Potsdam)

Ce sont surtout les images du spectacle qui donnent un caractère onirique à cette soirée. Du sable blanc coule d’une cruche, des bottes vides déambulent sur scène. Et tandis qu'il pleut des bulles de savon, d'autres jaillissent de la bouche d’un masque de théâtre plongé dans un aquarium rempli d'eau. Des cordes blanches tombent du ciel et les planches fragiles de la scène finissent par être en partie démontées. Un spectacle plein de quiétude à ne manquer sous aucun prétexte.
(Märkische Allgemeine Zeitung)

Vidéo

Vous trouvez Ici le trailer.