© Jean-Pierre Estournet
© Jean-Pierre Estournet
© Jean-Pierre Estournet
© Jean-Pierre Estournet
© Stéphanie Pichon
© Stéphanie Pichon

Roi Ubu d'Alfred Jarry

Ton und Kirschen Wandertheater (D)

Tags
Production et diffusion de spectacles vivants
Théâtre

Le roi Ubu, vulgaire, lâche et méchant, est un monstre baroque : il est à la fois la gourmandise, l’escroquerie et le crime incarnés et il l’admet sans complexe. Ubu est le monstre libéré qui sommeille en chaque être humain.
Il faut toujours se méfier des personnages comme Ubu et ce, peu importe leur apparence : mieux vaut aller dans leur sens que lutter contre eux. Avec ce type de chute absurde, Jarry insinue que tout homme se laisse séduire et obéit volontiers au monstre qui sommeille en lui. Il a caricaturé le mal de manière purement grotesque jusqu’à ce que la cruauté se transforme en éclats de rire.
On peut considérer que la pièce de Jarry, «Roi Ubu», relève du grotesque à l’état pur, du théâtre se suffisant à lui-même ou de la bêtise de laquelle on rit. Mais en réalité, le message de la pièce est tout autre : «Ce qui fait rire les enfants fait peur aux adultes.»

Participants

Mise en scène
Margarete Biereye
David Johnston
Avec
Margarete Biereye
Regis Gergouin
Thalia Heninger
Richard Henschel
David Johnston
Rob Wyn Jones
Nelson Leon
Daisy Watkiss
Scénographie
Regis Gergouin
Nelson Leon
Daisy Watkiss
Diffusion
Catherine Launay
Production
Ton und Kirschen Wandertheater, Glindow 2013 (D)
Avec le soutien du
Ministère de la Science, de la Recherche et de la Culture du Land de Brandenbourg (D)

Représentations

2011
Brandenburg (D)
Friedenfelde (D)
Pritzwalk (D)
at.tension #4, Lärz (D)

Extraits de presse

Chacune des images de la pièce est une œuvre d’art grandiose dans laquelle des personnages sont en perpétuelle évolution, autant sur le plan des costumes que des chorégraphies et des idées toujours plus nombreuses et plus fantastiques se fondent en un rêve théâtral bouleversant.
(Märkische Allgemeine Zeitung)

Ce n’est pas la première troupe de théâtre à transmettre le message que le bien est bien et le mal est mal. Mais Ton und Kirschen parvient avec sa pièce, Roi Ubu, à éveiller de façon miraculeuse au sein des âmes éteintes le désir de donner un sens à la vie et d’atteindre le sublime, voire le divin.
(Märkische Allgemeine Zeitung)

Vidéo

Vous trouvez Hier le trailer.